Actualité

Tournée de concerts 2019 - 24 juin au 9 juillet

Prague 26 juin | Bratislava 28 juin | Vienne 30 juin | Tulln 2 juillet | Dresden 4 juillet | Chrudim 6 juillet | Pardubice 7 juillet

Retour à ses devoirs - La CSDM n’a plus droit à l’erreur !

Au lendemain d’une journée où ils ont reçu un appui de taille de la part d’une quarantaine de personnalités bien en vue, de la scène artistique, musicale et culturelle québécoise, les Petits Chanteurs du Mont-Royal (PCMR) ont pris acte des déclarations du ministre de l’Éducation et de l’Enseignement supérieur, monsieur Jean-François Roberge, qui invite la Commission scolaire de Montréal (CSDM) à « faire ses devoirs » concernant les solutions proposées aux parents des PCMR. Du même souffle, le ministre Roberge a souligné que les Petits Chanteurs du Mont-Royal étaient « très importants » pour le gouvernement et qu’ils étaient « un joyau » dont il veut assurer la continuité. Plus de détails...
,

Concert bénéfice - En mouvement: de Dvořák à Robert Charlebois

Dimanche 26 mai 2019 - En mouvement, c'est une invitation à un voyage dans le temps, l'espace et les styles musicaux. Un voyage dans le temps, avec des pièces composées du XIXe siècle à nos jours. Un voyage dans l'espace, à l'instar des finissants du primaire et du secondaire qui se produiront cet été en République Tchèque, Allemagne, Autriche et Slovaquie, avec des pièces d'Antonín Dvořák, Clara Schumann et Anton Bruckner. | Détails | Billets
André Chevrier

Pétition : Soutenons les Petits Chanteurs du Mont-Royal #TousenchoeurPCMR

Manifestez votre soutien aux Petits Chanteurs du Mont-Royal pour assurer l'avenir de notre institution #TousenchoeurPCMR Signez et partagez la pétition Votre soutien est essentiel! Plus de détails...

Non-renouvellement de l'entente avec la CSDM - Les familles des Petits Chanteurs du Mont-Royal sont inquiètes!

C'est avec consternation que la direction ainsi que le Conseil d'administration de la Maîtrise des Petits Chanteurs du Mont-Royal (PCMR) ont récemment appris de la présidente de la Commission scolaire de Montréal (CSDM), madame Catherine Harel-Bourdon, l'intention de son organisation de ne pas renouveler l'entente qui la lie aux PCMR. Rappelons que c'est en vertu de cette entente que la Maîtrise a pu poursuivre, au fil des décennies, ce projet artistique et éducatif exceptionnel et unique qui a permis de donner naissance à des milliers de voix talentueuses qui font la fierté des Québécois, tant chez nous que sur la scène internationale. Plus de détails...
,

Carmina Burana à la maison symphonique : Choeur Classique, Ensemble Sinfonia et PCMR

Trois grands ensembles se réunissent pour vous offrir un magnifique concert. Au programme : Dona Nobis Pacem de Vaughan Williams et Carmina Burana de Carl Orff
Chœur Classique de Montréal Ensemble Sinfonia de Montréal Petits Chanteurs du Mont-Royal
Détails

Concerts à venir

Pas d'évènements prévus pour le moment.

Communiqués

Tirage 2019 - Les gagnants

Voici la liste des gagnants, pour le tirage 2019 des Petits chanteurs du Mont-Royal. Télécharger
,

Recrutement 2019-2020

Les Petits Chanteurs du Mont-Royal offrent aux garçons une
FORMATION SCOLAIRE ET MUSICALE SPÉCIALISÉE EN CHANT CHORAL

Le recrutement pour l'année scolaire 2018-2019 se déroule dès maintenant...

Messes et événements religieux

  • Consultez la section des Petits Chanteurs du Mont-Royal sur le site de l'Oratoire, pour connaître en détail les différents événements auxquels ils participeront au courant de l'année.


Publications Facebook

Comments Box SVG iconsUsed for the like, share, comment, and reaction icons

Durant les prochains jours, suivez notre série de témoignages de parents et d'anciens.
#TousenchoeurPCMR
... Voir plusVoir moins

Durant les prochains jours, suivez notre série de témoignages de parents et danciens.
#TousenchoeurPCMR

Série de témoignages : 1

Les PCMR aussi ont (seulement) 24h dans une journée

M. François Legault, Premier ministre, mesdames et messieurs les ministres, bonsoir. Il est minuit moins une pour vous envoyer une lettre, et vous demander votre soutien, votre action urgente dans le dossier des Petits Chanteurs du Mont-Royal. Vos vacances commencent, nous le savons. Vous n’êtes pas sans savoir que nous avons une décision difficile à prendre durant les nôtres.

Je suis la mère d’un PCMR de 5e année primaire, la première cohorte qui sera affectée immédiatement par la décision sans appel de la CSDM au sujet de la Maîtrise. Après une pétition, de nombreux appuis venant de la communauté artistique, du grand public et du milieu de l’enseignement, des rencontres avec la CSDM, des lettres aux journaux et sur les réseaux sociaux de parents, d’anciens PCMR, de professeurs de la Maîtrise… il semblerait que tout a été dit sur la situation particulière des élèves de la Maîtrise des Petits Chanteurs du Mont-Royal dans le paysage scolaire, sur cette institution patrimoniale, sur cette formation musicale à nulle autre pareille. Tous les arguments auxquels nous pouvions collectivement penser pour faire valoir le bien-fondé de notre demande de statu quo ont été invoqués. Pour faire comprendre que cette décision est bâclée, insensée, et que le sens commun commande de la renverser. Sans succès. La CSDM n’a pas fait ses devoirs.

Suite à la décision sans appel de la CSDM que nous recevons aujourd’hui, nous en sommes au moment d’un bilan pour notre famille, en terme d’investissement en temps, en énergie et en argent. Pour que ce chœur existe, il faut l’investissement bénévole des quelque 200 choristes, de dizaines de parents et d’innombrables heures non rémunérées de la direction et des professeurs de la Maîtrise.

Ce chœur, ce « joyau national », ne peut exister autrement.

Notre fils vient de vivre l’une des années les plus stimulantes en termes de projets et de concerts, mais aussi les plus exigeantes dans sa vie d’enfant de 10 ans. C’est en 5e année que les garçons commencent le parcours intensif des concerts :

- Nous habitons le quartier Mercier-Ouest. Depuis sa 3e année, notre fils quitte la maison à 7h10 et fait tous les matins un trajet d’une heure de métro et d’autobus pour se rendre à la Maîtrise, et une autre heure en fin d’après-midi. Tout seul depuis ses 9 ans. Il doit parfois y commencer ses devoirs ou réviser pour un examen. Chaque journée de classe, il n’est pas de retour à la maison avant 17h.

- Depuis novembre 2018, il répète à la Maîtrise de 16h15 à 17h45 chaque vendredi après la classe. Il rentre à la maison vers 19h, pour un total d’une journée de pratiquement 12h. Cette répétition est obligatoire pour tous les garçons.

- Depuis novembre 2018, il chante à la messe de l’Oratoire un dimanche sur deux. Sa présence est requise de 9h15 à 12h15. En cas d’absence ou de maladie, les garçons doivent trouver un remplaçant pour échanger leurs messes, ou alors la reprendre un autre dimanche. Bénévolement.

- Le 24 décembre dernier, il chantait à la messe de minuit à la Basilique de l’Oratoire devant des centaines de pèlerins. L’année prochaine, ce sera à la messe du 25 décembre au matin, et ainsi de suite en alternance. Sa présence est requise également à la messe de Pâques et aux autres fêtes religieuses, ainsi qu’aux concerts officiels de l’Oratoire Saint-Joseph. Bénévolement.

- Durant la présente année scolaire, il a en plus participé à une quinzaine de concerts bénéfices, représentations devant le grand public et les salles combles de la Maison symphonique et de la salle Wilfrid-Pelletier : Lord of the Rings, Les jours de la semelle avec Fred Pellerin et l’OSM, Carmina Burana, Le gala des étoiles des Grands Ballets Canadiens. Fin juin, il participera à la cérémonie d’inauguration du nouveau pont Champlain, et en juillet à un concert dans Lanaudière avec l’OSM. Chaque événement requiert des répétitions à l’école, et plusieurs heures en salle (ex. la Place-des-Arts) avec les autres artistes, en dehors de l’horaire de classe. Bénévolement.

- Il a également été choisi dans le chœur d’enfants de l’opéra Carmen, durant les mois de mars, avril et mai derniers, avec l’Opéra de Montréal : 39 heures de répétition en dehors des heures de classe et cinq représentations jusqu’à 22h45, majoritairement en semaine. À guichet fermé. Pour ce projet particulier, il a reçu un cachet, qui est redonné en grande partie à l’école, en vertu d’une entente de contribution à la Maîtrise.
Cet été, nous nous engageons à la présence de notre fils à six messes, dont une obligatoire pour la Fête du Frère André le 9 août. L’été est le moment de l’année où l’affluence de pèlerins et de touristes est la plus forte à l’Oratoire Saint-Joseph. Les PCMR sont donc particulièrement requis, en dépit des vacances d’été pour tous les enfants d’âge scolaire. Bénévolement.

Voilà à quoi ressemble la participation d’un PCMR de 10 ans à la vie culturelle de la ville de Montréal et du Québec, au cours d’une année scolaire. Ces garçons ont la même quantité de devoirs, de leçons, d’examens et de jours d’école que le reste des écoliers. Leur travail se fait en dehors des heures ouvrables d’école.

Y est-il heureux ? En toute honnêteté, oui. Comme jamais.

Mais nous savons désormais combien est grand l’engagement. La décision de la CSDM a pour conséquence directe que ce rythme risque de devenir infernal, impossible à suivre, et que notre fils doive quitter ce formidable projet qui devrait le mener jusqu’en 5e secondaire.

Dans la situation actuelle, nous sommes confrontés à trois possibilités :

1) Inscrire notre enfant à l’Académie de Roberval (fermée pour cause de moisissures, faut-il le rappeler) l’automne prochain, en vue de la rentrée 2020-2021. Cette décision ajoutera au minimum 45 minutes de transport aux deux heures qu’il fait déjà quotidiennement, à raison de trois ou quatre fois par semaine. À cela s’additionneront 2h30 de rattrapage scolaire (tôt le matin, le midi ou après l’école), pour chaque heure répétée à la Maîtrise. S’ajouteront entre 40 et 50 autres blocs/soirées de répétitions, concerts ou événements spéciaux dans l’année, sans compter les messes du dimanche, impliquant déjà au moins une autre heure et demie de transport.

2) Payer les quelque 4500$ de frais de scolarité au Collège Notre-Dame, plus 1200$ de frais de formation musicale, si nous souhaitons éviter encore plus de déplacements pour notre enfant.

3) Le retirer des PCMR si aucune des deux autres possibilités ne s’avère possible pour nous.

Nous devrons prendre notre décision au courant de l’été.

Dans les circonstances, au nom de quoi déciderions-nous de poursuivre l’aventure ? Notre contribution au patrimoine culturel québécois ? Une cause plus grande que nous, familles de la classe moyenne ayant à cœur l’éducation de nos enfants ? Encourager nos fils à cultiver leur talent et se pousser au bout de leurs limites physiques comme s’ils complétaient leur doctorat à 12 ans ?

Et si, épuisés, au bout de nos ressources de temps et d’argent, comme familles de PCMR enlisées dans un débat idéologique stérile, nous tirions tous notre révérence ?

Bof. Sans doute un coup d’épée dans l’eau. Concert, opéra, chant… à quoi bon. Il restera toujours bien Netflix pour se divertir.

Anne Paquet
Mère d’un PCMR, 5e année primaire
#TousenchoeurPCMR
... Voir plusVoir moins

Comment on Facebook

Madame, votre texte me touche profondément; j’ai deux petits-fils dans cette chorale et je sais combien l’investissement des enfants et des parents est crucial. La décision de la CSDM est aberrante et inacceptable! J’ose espéré que M.Legault qui souhaite depuis longtemps abolir les commissions scolaires, va prendre une action avant que les dommages soient irréparables.

Et que dire de la perte « d’esprit d’équipe » si les élèves se trouvent disséminés entre Roberval et Notre-Dame?!

Très touchant, merci pour le partage...

Bravo madame,

Et aussi, on aimerait savoir où va aller l’argent qui était destiné aux PCDM???

View more comments

Procurez-vous les enregistrements des Petits Chanteurs du Mont-Royal.

Cliquez sur l’image du CD afin d’accéder à sa description

© Droits réservés 2019 - Petits Chanteurs du Mont-Royal